Aller au contenu
Partagez

Pourquoi péchons-nous ?

Le démon, lui, connait nos faiblesses et vient s’y engouffrer pour créer des tentations. Il s’appuie sur les vices de l’homme, nommé péchés capitaux. Ils sont au nombre de 7, nombre symbolique montrant que ces vices regroupent l’ensemble des autres. En effet, le mot “capital”, venant du latin caput (= tête), ne dit rien de la gravité du péché mais montre bien qu’ils sont à l’origine, à la tête des autres péchés. Ce sont eux qui entrainent les péchés graves comme le vol ou le meurtre. 

Ainsi, personne n’est dépourvu des vices et rares sont ceux qui ne sont soumis à aucunes tentations. Seuls certains saints ont reçu cette immense grâce, comme Saint Thomas d’Aquin ou Saint Faustine qui ont eu un don de chasteté perpétuelle. 

Ainsi, tous, nous serons un ou jour l’autre face à des tentations. Mais celles-ci, rappelons-le, sont neutres, ce ne sont ni des péchés, ni la cause de notre chute en soit. 

« Sentir n’est pas consentir. Tout ce qu’il se passe dans la partie inférieure de l’âme : imaginations, souvenirs, impressions, mouvements déréglés, tout cela est en nous mais n’est pas nous… Seul le consentement fait le péché »
Sainte Jeanne de Chantal

C’est donc notre attitude face aux tentations qui les transforment soit en vertu, si on y résiste, soit en péché, si on y cède. C’est notre adhésion et notre consentement au mal qui devient péché. Notre volonté pour résister aux tentations et faire le bien est donc la clé : plus on pose des actes vertueux, plus on devient vertueux. 

Si parmi les sept péchés capitaux, c’est l’orgueil qui est déclaré comme le plus grand par le Pape Grégoire 1er, c’est bien la luxure, selon Saint Alphonse de Liguori qui ferait tomber le plus d’âmes. 

Construisons notre château de Chasteté 

Voici ce que propose Olivier Minvielle dans son livre la chasteté avec les saints pour mener une vie chaste : Il nous faut construite la forteresse de la Chasteté. Pour cela, plusieurs étapes sont nécessaires.

1. Choisir le bon site pour la construction

Comme pour construire un château fort, il nous faut donc un premier temps avoir le meilleur site possible pour le bâtir. Il faut qu’il soit bien placé, si possible en hauteur avec une vue dégagée et une bonne visibilité du terrain alentour pour voir venir les ennemis. 

Le saint Baptême est le fondement de toute la vie chrétienne, le porche de la vie dans l’Esprit (vitæ spiritualis ianua) et la porte qui ouvre l’accès aux autres sacrements. Par le Baptême, nous sommes libérés du péché et régénérés comme fils de Dieu, nous devenons membres du Christ et nous sommes incorporés à l’Église et faits participants à sa mission. 
CEC n° 1213

Comme lors de la construction du château, le choix du lieu d’implantation n’évitera pas le combat car l’Ennemi veille, mais il nous place dans une meilleure posture pour combattre.

2. Construire les tours de garde

Suitée dans les angles de la forteresse, les tours de garde servent à surveiller les alentours mais aussi à défendre la forteresse lorsqu’elle est attaquée. 

Plus on exerce nos vertus au quotidien, plus les tours seront hautes et solides pour le combat et plus nous serons forts pour prendre les bonnes décisions lorsque nous serons face à des tentations.

3. Bâtir les murailles

Entre chaque tour de garde, se trouvent des murailles empêchant les ennemis de pénétrer dans l’enceinte du château. 

Lire aussi  Conseils aux parents et témoignage de Pauline et Denis

Si nous n’avons pas de vie intérieure et de prière, nous n’avons pas de murailles et tous les ennemis peuvent entrer librement. La vertu et la volonté seules ne peuvent suffire, elles doivent être soutenues par la prière et par la grâce. 

4. Engager des soldats 

Sans soldats, le château fort, malgré un bon terrain, de belles tour de gardes et de solides murailles, ne serait pas suffisant pour protéger les habitants. Il faut des combattants à l’intérieur qui tiennent tête aux ennemis. 

Tout particulièrement l’Eucharistie et la Confession qui renouvellent régulièrement nos forces pour combattre l’Ennemi.

5. Édifier un donjon

La plus haute tour du château, située généralement au centre, c’est le donjon. Il sert de dernier refuge si le reste de la fortification vient à être pris par un ennemi. Il sert aussi à protéger femmes et enfants lors du combat.

Il semble alors évident que le mieux est de bien construire cette forteresse, dans l’ordre et en n’oubliant aucun élément. Cependant même si elle est fragile ou qu’elle a été détruite par l’ennemi, on peut la reconstruire. Perdre une bataille n’est pas perdre la guerre ! Pour cela, il faut s’armer de patience et de persévérance. Car il faut du temps pour la bâtir et il faut aussi du temps pour la renforcer. 

Comment grandir concrètement en chasteté ?

Il y a deux préalables incontournables pour mener une vie plus chaste : 

1- Avant tout chose, il nous faut reconnaitre que la luxure est un poison très puissant pour l’âme et qu’il faut la combattre vivement. Il faut reconnaitre l’Ennemi ! Il s’agit donc d’admettre ce qui est impur autour de nous : les livres qu’on lit, les films qu’on regarde, les publicités qu’on voit à la télé ou dans la rue, les gros mots qu’on entend, … 

2 – Dans un second temps, il nous faut faire acte d’humilité pour reconnaitre nos faiblesses, être lucide sur nous-même. Il nous faut reconnaitre que nous consentons parfois ou souvent à la luxure. Il faut reconnaitre notre tolérance ou complaisance avec l’impureté

« Oui, je sais il y a beaucoup de scènes de sexe dans cette série mais l’histoire est passionnante. »

«  Il y a beaucoup de publicités érotiques sur cette chaine mais cette émission m’intéresse»

«  Cette plaisanterie était vulgaire et de mauvais goût mais elle m’a tant rire que je la répète »

“À force de tout voir on finit par tout supporter… À force de tout supporter on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer on finit par tout accepter… À force de tout accepter on finit par tout approuver !”
Saint Augustin

En effet, le monde dans lequel nous vivons nous fait croire que la luxure est normale, si bien que nous finissons par ne plus la voir. Combien de publicités avec des femmes dénudées croisez-vous en allant au travail ? Quel est le dernier film que vous avez-vous sans aucune scène de sexe, d’humour obscène ou même sans aucun gros mots ? 

La société nous martèle même que la luxure est salutaire : un homme qui se masturberait régulièrement serait en bonne santé et inversement celui qui y renonce serait malade, un prêtre qui choisit d’être célibataire serait fou, un couple qui vivrait la chasteté avant le mariage serait stupide… Il est donc primordial de remettre les choses en ordre dans son esprit.

Êtes-vous prêt à combattre à toutes ces tentations, aussi minimes soit-elles ?

Alors, comment agir ?

Pour se battre contre l’impureté et grandir en chasteté, il faut user de moyens concrets à la fois pour éloigner les tentations autant que possible et pour les combattre lorsque cela est inévitable. Ruse, persévérance, endurance seront des alliés mais surtout le plus grand de tous l’humilité. 

Lire aussi  Les signes de la puberté chez la fille

1- Décider de manière ferme et définitive de faire barrage aux impuretés de notre vie. Pour cela il s’agit de faire appel à notre volonté et de mettre en place des solutions radicales pour éliminer tous ces sources de tentations. 

Par exemple :

  • un homme qui passe tous les jours devant un sex shop pour aller au travail peut choisir de passer par un autre chemin, quitte à perdre 5 ou 10 minutes en prenant ce détour. 
  • Décider d’arrêter de regarder une série même si l’histoire est passionnante parce qu’il y a trop de scènes sexuelles.
  • Vendre, donner ou même jeter tous les livres, bande dessinées ou magasines qui comportent des scènes ou des propos obscènes.

2 – Ne surtout jamais se décourager. Comme dit au début, nous avons tous des faiblesses intrinsèques et les tentations ne cesseront pas, c’est un combat permanent. Celui qui nous inspire découragement n’est pas le bon maitre ! Persévérer est la seule solution en reconnaissant chaque victoire car celles-ci sont la preuve que la vertu est atteignable. 

3- Se confesser régulièrement, même si c’est à chaque fois pour le même péché. Le bon Dieu nous pardonnera autant de fois qu’il sera nécessaire et la confession nous donnera la force nécessaire pour mener le combat. 

4 – Prier et demander de l’aide au Seigneur. Un simple « Je vous salue » devant la tentation sera d’un grand secours. Encore une fois, la volonté seule ne peut suffire, il faut la grâce. Voici un site pour avoir du soutien spirituel pour combattre les addictions à la pornographie.

5 – Agir sur tous les pans de sa vie pour devenir vertueux et la faire rayonner autour de soi. Il s’agit donc d’éviter les plaisanteries douteuses, les gros mots, les tenues ou comportements indécents, mais aussi de combattre tous les autres vices telle que la gourmandise ou la paresse qui peuvent facilement mener à la luxure.

6 – Offrir ses souffrances car c’est difficile et cela demande des efforts. 

Quelques techniques qui fonctionnent

  • Fuir les occasions de tentations : ne pas rester seul dans une pièce fermée avec une personne de l’autre sexe (autre que son mari ou sa femme), éviter les lieux où les gens sont peu vêtus, comme la plage ou la piscine, ne jamais être rester seul dans une pièce avec internet pour ne pas être tenté d’aller sur des sites pornographiques, installer des filtres efficaces sur son ordinateur, parler à quelqu’un de confiance pour que son engagement soit plus fort… 
  • Éviter les substances excitantes comme les drogues bien évidemment, l’alcool qui désinhibe et diminue la volonté mais aussi le café si cela agit sur vous. 
  • Porter un scapulaire, un chapelet, un dizainier ou un objet qui nous rappelle la présence du Seigneur. 
  • Faire du sport pour tromper l’ennui et l’oisiveté. Cela permet aussi pour les hommes et surtout les adolescents d’évacuer la testostérone lors des pics journaliers. Le sport permet aussi en libérant des endorphines de diminuer le stress qui affaiblit notre volonté à combattre. Le sport enfin est une excellente école pour exercer sa volonté et ses efforts et pour apprendre à se dépasser. 
  • Fortifier sa volonté par des petites actions quotidiennes. Par exemple, placer une boite de bonbons dans le couloir, se forcer à ne pas en prendre lorsqu’on passe devant et se féliciter lorsqu’on a réussi à passer la journée sans céder ; ne prendre qu’un seul carré de chocolat lorsqu’on ouvre un tablette ; ne pas prendre de sucre dans son café ou thé ; prendre une douche froide une fois par semaine ; jeûner, … Toutes ses petites actions sont vivifiantes pour la volonté et nous rendent plus forts pour résister aux plus grandes tentations.
  • Demander de l’aide, avoir un suivi spirituel et/ou psychologique. Vous pourrez trouver sur les quelques sites suivant des accompagnements et/ou du soutien pour les personnes qui sont dépendantes à la pornographie :
    Stop au porno
    En sortir
    Libre pour aimer
    Camp optimum
    Libora

Pour être informé de la parution des prochains articles, inscrivez-vous gratuitement au site

Inscrivez-vous au blog

Pour recevoir dans votre boite mail des conseils pour parler d’amour et de sexualité à vos enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *