Aller au contenu
Partagez

Ce n’est pas le sujet de prédilection des garçons…

Il faut être lucide, de manière générale, les garçons ne s’intéresseront pas à ce qu’il se passe à l’intérieur du corps de la femme. Il y a donc peu de chances que votre fils arrive un jour et vous demande : « Maman (papa), c’est comment l’intérieur du corps d’une femme ? ». Il pourra à la rigueur vous demander ce que sont les règles mais il est peu probable qu’il soit avide de connaitre le détail, sauf s’il a vu ou entendu des choses qui l’ont troublées. 

S’il y a une question, par exemple sur les règles, il suffira la plupart du temps de dire que c’est un signe que la fille est capable d’accueillir un bébé dans son ventre et cela satisfera sa curiosité. L’essentiel avant 11 ans, sera surtout de s’assurer qu’il n’a pas été perturbé par une conversation et de le rassurer sur le fait que tout est bien pensé pour accueillir un bébé le moment venu.  

… Mais il est important de leur expliquer les bases !

Une fois la puberté commencée, il arrivera un moment où, une fois expliqué ce qui arrive son corps d’homme, il faudra expliquer à votre fils ce qu’il se passe dans le corps des femmes.

À cet âge, la pudeur sera déjà apparue et il y a encore moins de probabilités, pour ne pas dire aucune, que votre adolescent arrive un jour pour vous demander explicitement comment le cycle féminin se passe !

Il est fortement conseillé que ce soit son père ou du moins, un homme de confiance qui lui explique car le sujet est très délicat et le garçon sera encore plus géné si c’est sa mère qui lui en parle. 

Donc, oui, il sera gêné et vous le serez sûrement aussi ! Mais, casse cela tienne, affronter ce qui nous fait sortir de notre zone de confort est une marque de courage et de force et c’est le moment de le montrer à votre enfant. Soyez alors honnête avec lui, avouez-lui que c’est difficile et soyez convaincu que cette pudeur et votre gène sont normales et bénéfiques, c’est le signe que les sujets que vous allez aborder sont importants et intimes.

Lire aussi  Accompagner son adolescent

Il vous faudra dédramatiser ce moment. Un temps privilégié entre père et fils est donc opportun, pourquoi pas en lui permettant de partager une bière ou en faisant une activité spéciale qu’il n’a que peu l’occasion de faire avec vous. 

Voici l’essentiel à transmettre

Une fois l’ambiance propice mise en place, voici les 3 informations essentielles que vous devrez faire comprendre à votre jeune homme : 

  1. La femme a un cycle, c’est à dire à peu près tous les mois, il se passe la même chose dans son corps pour se préparer à accueillir un bébé
  2. Les gamètes de la femme (c’est à dire la cellule qui permet de transmettre la vie) sont les ovules et sont contenues dans les ovaires. Les ovules sont précautionneusement sélectionnées par le corps, ils grandissent et au milieu du cycle, le meilleur est sélectionné et sort de l’ovaire.
  3. À chaque cycle en parallèle, l’utérus, un muscle creux qui accueillera le bébé pendant les 9 mois de grossesse, se prépare à l’accueillir en devenant plus moelleux et en s’épaississant avec des vaisseaux sanguins. Mais, si l’ovule ne rencontre pas de spermatozoïde et qu’il n’y a pas fécondation, alors l’utérus fait le ménage. Il évacue tout ce qui tapissait sa paroi par le vagin et puis, un nouveau cycle commence pour accueillir le possible bébé suivant. Ce grand ménage, ce sont les règles. 

Pour vous aider à maitriser un minimum le sujet, voici deux articles :

Une fois que vous avez expliqué ces trois points, vous avez fait le plus gros travail et, par expérience, les garçons ne posent pas plus de questions. Vous pouvez souffler et reprendre vos activités normales ! 

Il est inutile d’entrer dans les détails techniques, comme les hormones  ou la glaire. La glaire est un élément très intéressant et essentiel dans le cycle féminin mais n’a pas besoin d’être décrit aux garçons car cela ne les concernera que peu . Et, ceci est d’autant plus valable si la mère, faute de figure masculine, est obligée d’en parler. N’ayez pas non plus d’inquiétudes car si plus tard, le couple a besoin de pratiquer une méthode naturelle de régulation des naissances, l’homme aura bien le temps de découvrir les subtilités et peut-être aussi que sa femme aura envie de lui expliquer la beauté de son corps. 

Lire aussi  Érection réflexe et excitation sexuelle chez l’homme

Enfin, le garçon n’a pas besoin de connaitre le fonctionnement précis du corps féminin pour respecter les filles et les aimer. Et même, insister sur la mécanique peut avoir l’effet inverse et les dégouter voire leur faire définitivement classer les filles comme des êtres compliqués à fuir. 

Que dire d’autres ?

Si vous avez encore un peu de courage après cette discussion, il y a encore quelques points à aborder sur la psychologie féminine et notamment les implications de la mécanique du cycle sur elle. Mais ceci pourra se faire au cours d’autres discussions !

  1. Le cycle demande beaucoup d’énergie au corps de la femme et cela influence naturellement ses émotions et son humeur. 
  2. Les règles sont souvent un moment où la femmes est triste car, même si elle n’était pas prête à avoir un enfant, son corps a travaillé pendant un mois avec joie pour accueillir un bébé mais que ça n’a pas eu lieu. Bien sûr c’est souvent inconscient.
  3. Juste avant l’ovulation, au moment où l’ovule est expulsé de l’ovaire, la fille est au contraire généralement plein d’entrain et heureuse, car s’il y a fécondation, c’est le bon moment. Là encore, ce n’est pas forcément conscient.
  4. Enfin, quand la femme est enceinte, elle est aussi de manière générale plus rayonnante car elle porte la vie en elle. 

Vous pourrez enfin parler du comportement qu’il doit avoir avec les filles à la lumière de ces explications sur leur cycle. Lui apprendre qu’il faut être délicat avec elles : par exemple à ne jamais se moquer ou faire des blagues déplacées sur ce qu’il se passe dans leur corps. Lui expliquer que l’homme, qui n’a pas de cycle comme les femmes, est plus stable dans ses émotions et que c’est sa force. La fille, elle, est changeante et a besoin de protection et de sécurité affective…

Pour être informés de la parution des nouveaux articles, inscrivez-vous gratuitement au site

Inscrivez-vous au blog

Pour recevoir dans votre boite mail des conseils pour parler d’amour et de sexualité à vos enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *